Le blog est Prescrit

Bon, ça y est, aujourd’hui, le blog est Prescrit. Un article a été repris dans la Grande Revue Prescrire des Docteurs.

C’est marrant tout ça. J’ai commencé l’affaire (=le blog) avec un petit goût amer. Je voulais rire néanmoins. Il paraît que l’humour surtout le noir, ça sauve du désespoir.

Je me sens souvent vivre comme dans la cage du Dernier jour d’un condamné de Victor Hugo ou pire, celle du Mur de Jean-Paul Sartre. Tu souffres. Personne ne t’écoute. Attends ton heure, ne t’inquiète pas.

Ne t’inquiète pas. Combien de fois on m’a dit ça. Vous avez remarqué à quel point c’est inefficace de dire à quelqu’un d’inquiet de ne pas s’inquiéter, à quelqu’un en colère de ne pas être en colère, à quelqu’un de triste de ne pas être triste ?

Alors, j’ai voulu prescrire, le rire.

Moi la patiente sans ordonnancier. Et ça a marché. Un petit gars sympa de la grande revue Prescrire m’a contactée. Il m’a dit qu’il avait bien aimé « Le rendu du compte rendu », et qu’il le voulait, pour sa revue. Bon sang, le blog allait être prescrit. Le petit gars m’a précisé son gros chiffre : 27 000 abonnés allaient en profiter.

C’est drôle, justement, parce que environ personne n’avait spécialement aimé cet article. Comme j’ai beaucoup de lecteurs malades, je me suis donc dit que ce qu’aimaient les malades, ce n’était pas ce qu’aimaient les Docteurs, et inversement. Je me suis dit que c’était dommage.

Je me suis dit que le rêve un jour, ce serait que soignés ET soignants regardent enfin dans la même direction.
Celle de mon blog, évidemment.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *