Le titre de ce blog

Bon. Article un peu particulier. En fait je voulais préciser pourquoi j’avais choisi le titre « Alors comment ça va ? ». D’abord, il faut rendre hommage au médecin Baptiste Beaulieu (qui est toujours vivant hein), qui en plus d’être un pur beau gosse (c’est très gênant les médecins beaux gosses, on n’a pas du tout envie d’être malade devant eux), semble être un Médecin avec un grand M, et trouve encore le temps de nous faire partager son quotidien sur son blog à succès maintenant : www.alorsvoila.com. Oui alors voilà je suis fan. Du coup je voulais un nom un peu en miroir, pour, comme lui, vous raconter des petites histoires, mais de l’autre point de vue, celui du patient.

C’est marrant parce que justement en ce moment, alors que je lance mon blog, il a des petits tracas et il les raconte, je me suis dit que c’était un coup du hasard et qu’il fallait vraiment s’y mettre, avant qu’il devienne le patient drôle que je rêve d’être. D’ailleurs vous remarquerez qu’il parle de « soignants/soignés ». J’ai un doute sur « soigné ». Ça m’évoque la guérison, et souvent un malade, ça ne guérit pas. Bon mais à nouveau l’effet miroir rend pas mal, stylistiquement parlant.

Sinon, est-ce que vous avez déjà fait attention à ce que vous dit un médecin juste après le moment où vous vous retrouvez assis, face à lui, dans l’antre de son cabinet ? En général par politesse c’est lui qui commence à parler, puisqu’il est chez lui. Pas facile pour lui en fait. « Bonjour » ce serait bizarre. « Alors c’est quoi le problème ? » un brin agressif. « Alors ça va ? » pas adapté, forcément si on vient c’est que ça va pas. Je me souviens d’un, on s’asseyait tous les deux, lui sur sa grande chaise confortable « de médecin » comme on dit souvent, moi sur la chaise normale. Il posait ses mains sur son clavier délicatement comme un pianiste. Et là, regard franc, noir, pénétrant, visage lisse de toute expression, silence total, prolongé, puis bim, mouvement de tête sec de haut en bas. Les premières fois j’ai pas compris. Du coup quand je ne répondais rien il recommençait le mouvement. En fait c’était pour que je parle.

Donc au fil du temps j’ai remarqué que ma phrase de début de consultation préférée, et qui était surement plus pratique pour tout le monde, c’était « Alors comment ça va ? ». Et moi en général je commence par répondre : « Bon ».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *