La lettre de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

Bon. Là voilà. Elle s’impose là comme un trophée, celui de on ne sait pas qui d’ailleurs, seule, provocatrice, dans la boîte aux lettres. La différence de la lettre avec le rendez-vous médical c’est que vous ne savez pas quand elle arrive. Vous n’êtes pas préparé. D’un côté ça peut être mieux. En gros c’est soit un résultat d’analyse soit un compte rendu de consultation. Ce qui est marrant avec la lettre, c’est qu’elle porte autant d’émotions fermée que ouverte. D’ailleurs j’ai des lettres qui sont toujours restées fermées, rangées dans un classeur ; si je sais que c’est un CR (Compte Rendu) et que je sais globalement ce qui s’est passé, je ne lis pas. Avant j’ouvrais tout, ça se terminait souvent en petites larmes toutes-mignonnes-qui-durent-pas-longtemps-mais-quand-même-on-préfère-rigoler.

Du coup aujourd’hui c’est une lettre de l’Hôpital Cochin, le service d’endocrinologie. Celle-là ça fait longtemps que je l’attends alors je l’ouvre. L’enjeu c’est la SDHEA (allez un peu de science dans chaque post ça peut pas faire de mal, c’est la déhydroépiandrostérone sulfate, souvenez-vous, j’ai une formation de chimiste, j’adore ces petites noms farfelus ! ). J’avais fait un dosage en ville et j’étais au max du max, record explosé de SDHEA. C’était pas trop normal parce que je suis une fille, et que c’est une hormone mâle, donc par on ne sait quel process j’étais potentiellement en train de me transformer en homme (lisez cette phrase à voix haute avec une fausse voix d’homme à la fin, c’est comme ça que j’aurais voulu vous le dire). J’ai refait un dosage de SDHEA la dernière fois que je suis allée en consult d’endocrino à l’Hôpital. Et voilà, le résultat est là, la SDHEA est pas du tout au max du max du max, elle au min du min du min (c’est normal c’est la maladie), ouf je suis bien toujours malade et pas en train de me transformer en homme !

Merci la lettre de l’AP !

PS : Un article super style sur les faux positifs d’une médecin bloggueuse : http://www.jaddo.fr/2016/06/19/et-mes-fesses-elles-sont-roses-mes-fesses/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *