Archives de l’auteur : Manon

Qui sont ces femmes ? De l’urgence d’écouter le Planning Familial

Mardi 7 avril 2020. Dans le contexte de la crise sanitaire liée au coronavirus, beaucoup de choses très positives sont organisées pour aider les gens à s’organiser. Notamment par le Ministère de la Santé pour faciliter la vie des professionnels de santé, des malades, de tous les français. C’est bien. On a besoin de ces actions rapides et efficaces.

Dans ce contexte, la voix du planning familial peine comme d’habitude à se faire entendre. Ce jour, il s’exprime sur Twitter : «  @leplanning salue les préconisations relatives à la facilitation de l’IVG médicamenteuse grâce à la téléconsultation et l’allongement du délai. Nous regrettons que le nombre de consultations ne soit pas réduit à 1 seule : l’IVG est un soin urgent, encore + en temps de Covid19. »

Je ne fais pas partie, ni ne représente, ni ne connais bien, le Planning Familial.
Je ne m’exprimerai donc pas en son nom. En revanche, je pense à ces femmes.

Qui sont ces femmes ?

C’est Lucie 15 ans, qui a voulu faire sa première fois avec son compagnon.
C’est Mélanie, 37 ans, qui a voulu une étreinte avec un inconnu, sous la douceur de l’alcool.
C’est Virginie, 25 ans, battue régulièrement par son mari, qui a été forcée.
C’est Michelle, 40 ans, qui n’envisage pas de prendre en charge plus d’un seul enfant.
C’est Pauline, 20 ans, qui vit dans un fauteuil roulant.
C’est Marie, 47 ans, qui a été au mauvais endroit au mauvais moment un soir de début 2020.
C’est Émilie, 29 ans, qui est gynécologue.
C’est Lise, 18 ans, qui vit dans la rue.
C’est Agnès, 49 ans, qui a été Secrétaire d’État.
C’est Nathalie, 55 ans, qui avait défilé contre l’avortement avec La Manif pour Tous.
C’est Jeanne, 38 ans, qui est infirmière au Collège.
C’est Jeanine, 56 ans, qui aime par-dessus tout ses petits enfants.
C’est Elsa, 40 ans, qui est mariée à un Ministre de la Santé.

Ces femmes aux prénoms français n’ont pas de visage. Elles sont blanches, noires, café au lait, jaunes, rouges, et toutes, sont accueillies au Planning Familial, avec la même constance. Elles accèdent dans l’ombre à un soin controversé. Aujourd’hui plus que jamais, l’État doit être AVEC elles. AVEC le planning.

 

Share

Petite réflexion sur une société sous haute tension

Bon. Alors voilà.

Cette fois je me donne des forces pour écrire avec le « Alors voilà » de Baptiste Beaulieu.

C’est dur en ce moment. Pour beaucoup de monde. Pour tout le monde de manière différente :
-le soignant à l’hôpital
-les familles où règne la violence
-nos aînés qu’on aime et qu’on respecte
-le soignant en ville
-le sans-abri
-les métiers qui continuent de tourner parce qu’ils sont indispensables : pompiers, éboueurs, routiers, métiers du commerce et de la distribution alimentaire, pompes funèbres
-le responsable politique
-le Directeur de structure de soin
-le télé-travailleur avec les enfants à la maison
-le chômage technique
-les solitaires malgré eux
et cetera

Bref. Tout le monde. Pour tout le monde c’est dur. Alors on s’énerve plus vite, on est agressif plus vite, et plus vite les travers d’une société mondiale sous haute tension prennent le dessus.

Hier je vous écrivais la perte de ma mamie Delphine. Ma mamie Delphine est morte. C’est fini.

J’ai écrit avec la sincérité de ma colère. Je me suis cachée derrière des mots hautement symboliques de Boris Vian : « j’irai cracher sur vos tombes ». Pour ceux qui ne connaissent pas Boris Vian, je vous conseille la lecture de L’écume des jours. Pour ceux qui n’aiment pas lire, il y a le film, avec Romain Duris.

On en est à un tel stade de nervosité sociale qu’une poignée d’irréductibles gaulois, probablement mue par l’effet Dunning-Kruger, l’antithèse du syndrome de l’imposteur, a jugé bon de m’écrire pour me dire que c’était honteux scandaleux ignominieux d’oser dire qu’on allait cracher sur des tombes. Alors oui probablement. Mais prenons un peu de recul. Moi qui n’aimait pas trop la formule classique des « sincères condoléances », cette fois j’aurais bien aimé la recevoir en lieu et place du schéma suivant :
– je dis que je suis triste parce que ma mamie est morte
– je suis en colère alors j’écris avec des mots durs
– des humains se disent qu’ils vont m’écrire pour me donner avant tout des leçons de bonne conduite

C’est vrai que dans mon blog y a de tout. De la colère de l’humour du très sérieux. Ce n’est pas évident pour le lecteur de savoir comment lire des écrits qui parfois nécessitent d’être étudiés avant d’être banalement intégrés. Mais c’est mon blog ; c’est ma liberté d’expression.

Que les nerveux se remettent en question, si c’est possible, comme je le fais en permanence.

Il n’y a pas le bien d’un côté le mal de l’autre.
Il n’y a pas le vrai d’un côté le faux de l’autre.
Il n’y a pas les bons d’un côté les mauvais de l’autre.
Il n’y a pas le gentil d’un côté le méchant de l’autre.
Il n’y a pas le juge d’un côté le coupable de l’autre.
Il n’y a pas le sauveur d’un côté le tueur de l’autre.
Il n’y a pas le responsable d’un côté l’irresponsable de l’autre.
et cetera

Je terminerais par du discours rapporté de paroles récentes du Docteur Tedros, le Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé, et aussi l’homme savant loyal droit respectable :

nous avons un ennemi commun, c’est uniquement ensemble que nous vaincrons.

Uniquement ENSEMBLE.

Merci.

Share

J’irai cracher sur vos tombes

C’était ma Mamie Delphine.

Elle vivait dans une vieille bâtisse de campagne. En très mauvais état, mais avec le nécessaire tout de même : eau courante, savon, électricité, cheminée, et toilettes au fond du jardin. Autour, personne. Pas un voisin en vue. Pour arriver chez Mamie Delphine il fallait être informé et motivé. Long chemin caillouteux, tourne à droite, puis deuxième gauche, puis droite et droite, et là on apercevait le petit donjon qui l’abritait. Le même depuis 86 ans. Mamie était âgée, néanmoins elle entretenait poules, coqs, fruits et légumes du jardin.

Pour moi, la fille de la ville, les fruits, les légumes et les œufs poussent dans les étals des hypermarchés. J’ai grandi dans des tours où les gens sont entassés, et je vis toujours entassée agglomérée. J’aime ça. Le brouhaha de la vie de la ville, le ronron de son essor constant.

Puis un virus a commencé à circuler. Le Président avait parlé, on n’avait pas vraiment compris si c’était grave ou pas grave. C’était grave on pouvait mourir, mais quand même il fallait aller s’agglutiner pour voter.

Ah cette belle journée de dimanche 15 mars 2020 : le soleil la chaleur le parc l’herbe les rires insouciants des enfants qui couraient partout avec les chiens autour. Jeux de ballons, paroles de fanfarons. Légèreté douceur et harmonie les plus accomplies.

Le jour d’après, le Président s’est montré mécontent. Finalement le virus était très méchant, il tuait des gens. La population fut targuée d’irresponsabilité, on prit des mesures strictes. Chacun devait rester chez soi. Parce que le virus était une petite puce qui sautait invisible d’un humain à l’autre, parce que parfois il restait invisible, parce que parfois il tuait violemment.

Ce virus était un tueur en série redoutable. Sans limites. Il se déplaçait pour tuer en se transbahutant d’un humain à l’autre. Il s’installait chez quelqu’un, le rendait très contagieux, puis parfois il n’avait plus envie de tuer celui-ci, il sautait sur quelqu’un d’autre. Puis parfois il avait envie de tuer celui-là.

Chacun devait rester chez soi mais voilà.

Après avoir passé une belle journée de dimanche 15 mars 2020 à jouer au parc, la famille Discipline, composée de deux parents et de deux enfants, se dit que l’appartement pas grand, enfermés dedans, ce serait inconfortable longtemps. Jouer, rire, courir, voilà ce dont avait besoin la famille Discipline. Alors, dans la nuit de lundi à mardi, en catimini il partirent pour leur belle maison de campagne. Elle était isolée de tout et de tous. Autour, personne. Pas un voisin en vue. Pour arriver dans la résidence de vacances de la famille Discipline, il fallait être informé et motivé. Long chemin caillouteux à parcourir, tourne à droite, puis deuxième gauche, puis droite et gauche, et là on apercevait le gros pavillon qui les abriterait.

Comme ils avait été prévenants et intelligents la famille Discipline.

Comme ils se sont amusés dans cette maison. Les enfants jouaient, riaient, courraient dans l’herbe.

Mais un jour ils ont eu faim. Alors ils ont se sont rendus à l’hypermarché du coin. Eh oui parce que même heureux, on ne vit pas longtemps d’amour et d’eau fraîche. Il achetèrent des pâtes, du papier toilette, du chocolat, de la farine pour cuisiner de bons gâteaux. Pour les œufs, ils se sont satisfait de faire vivre la petite productrice locale. Ils découvraient avec fierté qu’elle habitait à côté de chez eux. Comme c’était drôle.

Et puis vint le jour où ma Mamie aussi eu faim. Elle nous aimait, elle nous le disait, et nous aussi on l’aimait, et on le lui disait. Mais elle ne pouvait pas vivre seulement d’amour et d’eau fraîche. Alors elle demanda à Thierry, le facteur, son seul interlocuteur de l’extérieur, d’aller lui faire quelques courses à l’hypermarché du coin. Même si Mamie était autosuffisante pour beaucoup de choses, même si elle vendait l’excédent des œufs de ses poules à l’hypermarché, elle avait besoin de pâtes, de papier toilette, de chocolat et de farine.

Heureusement Thierry était gentil. Il a tout fait pour aider Mamie.

Quand Mamie a commencé à avoir du mal à respirer, c’est lui qui a appelé le Samu.
Quand Mamie a été diagnostiquée du virus et hospitalisée, c’est lui qui nous a prévenu.
Quand Mamie a cessé de respirer, c’est encore lui qui nous a consolé.

Voilà. Le virus a tué ma Mamie.

Je suis envahie de haine. De la plus vile colère. De la plus sotte volonté de vengeance.

Le virus ne pouvait pas atteindre Mamie facilement. Mais il voulait la tuer. Il voulait l’avoir morte, elle. D’autres aussi, elle aussi. Alors il a sauté sur l’aubaine que lui avait offerte la famille Discipline. Il est arrivé de la plus grande des villes jusqu’à la plus isolée des campagnes, dans la nuit de lundi à mardi. Il a attendu la faim de la famille Discipline, ses besoins primaires, manger et chier, et il s’est installé confortablement dans les rayons de l’hypermarché. Et il est passé tout simplement et logiquement par Thierry le facteur.

On nous dit de rester chez nous pour sauver des vies.
Moi je vous dis de rester chez vous pour cesser vos meurtres et vos assassinats. Vos crimes.
Vous qui vous déplacez, vous tuez autour de vous, sans pitié et sans relâche. 
Sans le savoir, peut-être même sans le vouloir.
Mais apprenez que vous tuez.

C’est vous qui avez tué ma Mamie.

Le virus vous a aidé.

Mais vous êtes les criminels.

A vous tous qui avez tué,
toute ma vie,
tant que je le pourrai,
tant que le virus m’aidera,
tant que ma voix portera,
tant que mes poumons souffleront,
à mon tour 
je vous tuerai 
puis j’irai cracher sur vos tombes.

 

 

Share

De l’utilité des points de situation quotidiens de Professeur Jérôme Salomon


Samedi 4 avril 2020

181
1140300
236000
278500
21000
125000
120000
92000
60887
14681
11744
7826
947
28143
711
2822
2111
711
6838
35
60
60
60
80
105
30
24
502
641
729
176
263
382
452
458
475
155
167
43
122
566
6838
15438
10000
3409
17
41
3,7
1082
1038
19
50793
14263
28
3584
1
21348
5532
82
70
13
8
3
2
24
441
588
2028
7560
13
27
6
13
29
68605
4267
1000
1000
1
70
22
10000000
8000000
15
1
100
400
200
10
19

 

 

 

Share

Point de situation du 3 avril du Ministère du Confinement et du Tri

Alors bonsoir à tous, chers concitoyens. Je vais être très efficace aujourd’hui vendredi 3 avril 2020. Vous n’êtes pas sans savoir que la psychiatrie hospitalière a dit qu’elle s’était organisée pour accueillir des stress post traumatiques majeurs, vous n’êtes pas sans savoir que ce qui se cache derrière tout ça c’est que l’émission quotidienne de télévision au nom éponyme « Quotidien » est morte, toute l’équipe terrassée par le covid, même pas un petit message d’adieu diplomatique sur le compte Twitter de l’émission.

Mon Ministère Délégué au Confinement et au Tri s’engage donc sur des « points de situation » quotidiens à l’instar de ceux de Professeur Jérôme Salomon dit Grenouille (ah il faut suivre).

Pour ces points quotidiens il y aura de bonnes punchlines, d’autres moins bonnes, mais sachez je prends d’ores et déjà de la NDMA pour assurer mes fonctions de Ministre, pour vous écrire dans les meilleures conditions possibles et ce autant que faire se peut.

1) Première mesure simple, je l’ai évoquée au début. Yann Barthès a fermé boutique sans la moindre lettre, c’est dégueulasse. Je force donc par décret tous les français à :
– rédiger leur testament
– rédiger une lettre pour leur proches expliquant pourquoi ils ont choisi de mourir. Le covid ne sera pas une excuse suffisante et une faute avouée ayant entraîné la contraction du covid sera nécessaire. Les français qui avoueront avoir voté aux municipales ou même avoir tenu les bureaux de bureaux seront tout à fait exceptionnellement exemptés de cette mesure puisqu’au gouvernement nous les avons utilisé en leur qualité de décérébrés.

2) Secondement. Je rappelle que dimanche dernier nous avons changé d’heure. La journée de dimanche n’a donc duré que 23h, ce qui a permis de constater une très nette baisse de nouveaux cas de covid19, de cas graves hospitalisés, et de décès. Pour le nombre de décès, la baisse observée a été de 4%, à raison d’une moyenne de 50 morts par heure. C’est pourquoi, et avec l’accord des mes homologues des gouvernements amis Trump et Bolsonaro, nous avons décidé que :

Chaque dimanche, et ce pendant 15 jours, renouvelables, chaque dimanche donc, nous avanceront d’une heure. Si ces mesures s’avèrent insuffisantes pour ralentir la pandémie, nous pourrions prendre la décision de changer d’heure chaque jour.

3) En termes de communication je tiens à souligner que Professeur Jérôme Salomon, dit Grenouille, a fait beaucoup de progrès. De même pour Doudou (Edouard Philippe pour vous) hier soir qui a passé un véritable oral de thèse de doctorat en plateau sur TF1. Cependant, quis venit ce soir Doudou ? 
Quam artem facis ? Hoc ne feseris !

Sérieusement Doudou, « des scénarii ». Mais qui parle comme ça ? Plusieurs fois en plus, pour qu’on voie bien que :
– soite tu parles couramment latin et c’est pratique quand au ciel tu parleras avec les romains d’avant Jésus-Christ,
-soite tu veux qu’on sache bien que tu as révisé tes déclinaisons.
Mais en fait y a pas 10 000 scénarii à la question qu’on te pose, même pas 2. Ainsi, un médecin urgentiste de t’interpeller : « L’hôpital public redeviendra-t-il comme avant ? »
(NDLR pauvre et en galère)

Un seul scénariO est envisageable Doudou : « plus jamais ça ! »

Make the hospital great again !
and
Yes we can !

Sachez françaises, français, que pour vous, mon Ministère ne lâchera rien. Même si ça me coûtera un pognon de dingue, il me suffira de traverser la rue pour faire de nos hôpitaux des deliciae deversorium.
Tibi cave vous tous !
Ego faciam cantilenam eamdem canis !

Alors Doudou ? Tu comprends pourquoi on comprend rien à tes scénarii ?
Plutôt que de réviser ton Grévisse avant tes talk, révise tes grévistes ! T’avais pas l’air trop au courant du personnel en grève massive dans les services d’urgences des hôpitaux, et ce depuis plus d’un an. Et les Dieux latins savent qu’il y en avait d’autres des grévistes.

4) Enfin, je termine sur une grosse colère. On avait dit : « Restez chez vous ». On le répète encore : « Sede in domo tua » pour les français qui ne parlent que latin comme Édouard Philippe.

Ben voilà je voulais dénoncer les bretons qui ne respectent pas du tout les consignes et inondent la France de leurs palets et galettes dans les paniers préparés par la grande distribution. C’est d’autant plus scandaleux que le gouvernement promet aux français l’autosuffisance généralisée régionalisée. Moi je suis une parisienne, je veux manger mon caviar sur des petit biscuits Brun uniquement.  Imaginez, c’est comme si on mettait des aubergines à la bonifacienne corse dans les paniers de produits essentiels !

Cependant, je dis bien cependant, à titre dérogatoire, on acceptera volontiers partout en France les navettes de Marseille. En effet tout ce qui vient de Marseille, dans quelle qu’apparence qui soit, est acceptable et agréable aux yeux de nos concitoyens de France et du monde. Donc, pour le rayonnement de Marseille, des navettes pour tous ! Au bout du 10 paniers essentiels achetés, un poster de Raoult dédicacé offert !

Bene vobis !

Vale !

 

Share

Communiqué du 1er avril du Ministère du Confinement et du Tri

Ce matin, mercredi 1er avril 2020, le Ministère Délégué au Confinement et du Tri prend sine die ses responsabilités, et ainsi nous annonçons les mesures suivantes :

– 65 millions de tests sérologiques de dépistage seront disponibles dès demain grâce à la très belle coordination de la Big Pharma et ce sous le lead de Sanofi France

– ainsi dès demain, et ce pendant 15 jours, les français iront à la prise de sang et nous lèveront le confinement pour les personne immunisées. Les autres personnes seront triées, isolées et hébergées gratuitement au Ritz, au Claridge, et au Plaza Athénée. Les repas seront ceux du Georges V

– pour les français hors de France, pardon pour les français hors de Paris, Carrefour continuera de donner ses livraisons gratuitement dans toute la France en reversant 100 euros à chaque commande pour les hôpitaux de Paris et de Navarre

– à ces dons exceptionnels s’ajouteront les dons de la Française Des Jeux qui a mis en place un dispositif inédit : l’intégralité des gains ne sera plus versée à des particuliers mais à des hôpitaux au choix du particulier vainqueur

– le consortium d’entreprises du K40 sous le lead de General Electric Healthcare France, fabriquera gratuitement des masques Décathlon. Il y en aura 65 millions. Le tri pour l’accès aux respirateurs ne sera plus nécessaire

– on soignera les malades du virus en les envoyant faire du palme-masque-tuba dans les eaux françaises de la Méditerranée et des Outre-Mer avec leur masque Décathlon. Tous seront gratuitement équipés de palmes

– nager et voir les poissons d’avril dans les eaux de Méditerranée et d’Outre-Mer supprimera les  décompensations psychiques

– les gens se mettront à rire si malgré tout un proche meurt

– tous les malades du coronavirus auront désormais accès à une molécule efficace : le paracétalol

– mon Ministère supprimera progressivement le Confinement et le Tri et je me présenterai à la Mairie de Paris

Et pour finir :

– pour plus de cohérence et d’honnêteté, les années calendaires commenceront désormais chaque 1er avril. Ainsi se souhaiter la santé le 1er de l’an sera ENFIN une vraie blague

chaque 1er de l’an on se souhaitera désormais la santé mais surtout l’économie, puisque comme l’a fait savoir la Présidence de l’Europe, en trinquant aujourd’hui à la nouvelle année avec le Président brésilien Bolsonaro : « l’économie d’abord, parce que c’est bien ça le plus important. Sans l’économie on n’a rien. »

Bonne année 2020, bonne santé, et surtout bonne économie à tous !

Share

31 mars, 4ème prise de parole de la Ministre du Confinement et du Tri

Eh bien bonsoir Yann bonsoir les téléspectateurs, maintenant ça y est j’ai bien conscience que je suis la seule à tenir la barre de Quotidien, et j’en suis désolée. Mais on continue de s’accrocher, et pour la 4ème fois de l’histoire, moi, Manon Leroux, je suis l’invitée de Yann Barthès en tant que Ministre Déléguée au Confinement et au Tri.

Madame La Ministre bonsoir. Nous sommes le 31 mars 2020, comment allez-vous ?

Eh bien Yann la situation est extrêmement tendue et complexe dans un monde complexe en tension. En effet, chaque année depuis 2 millénaires, un jour de 31 mars, les hommes préparent leurs poissons d’avril pour le lendemain. De tous temps Yann je dis bien de tous temps, de tous temps les 31 mars ont été des jours de préparation et d’affinage de blagues. Les égyptiens puis les romains puis les carolingiens puis les mérovingiens puis les plus malins, s’y sont collé. Et aujourd’hui, aujourd’hui mardi 31 mars 2020, l’heure est grave, il n’y aura pas de poissons d’avril demain. Voilà, j’ai lâché le morceau.

En effet Madame la Ministre, on vous sent extrêmement émue. Vous qui pourtant tenez les rênes d’un Ministère confronté à la mort, vous semblez très attachée au poisson.

Eh bien merci Yann pour cette transition parce que justement du poisson parlons-en. Alors que je m’apprêtais à faire une commande sur carrefour.fr pour la faire livrer à ma mamie Jacqueline qui vit dans les Yvelines, quelle n’a pas été ma déception, après avoir plusieurs heures pesé le pour et le contre entre le panier « poisson » et le panier « viande », quelle n’a pas été ma déception donc, d’apprendre qu’on s’en battait les couilles de ma mamie Jacqueline. En effet, si vous n’habitez pas le 7ème arrondissement de Paris Yann, comme vous et moi, eh bien aucune enseigne de la grande distribution n’ose s’aventurer dans la jungle. Alors que ma mamie Jacqueline, même si elle maîtrise parfaitement le tir à la carabine, elle ne mange que du thon. Voilà, j’ai lâché le morceau.

Merci Madame la Ministre pour avoir donc haussé le thon envers la grande distribution. Espérons que le message passe bien. Beaucoup d’informations se noient les unes dans les autres en ce moment. A ce sujet, souhaitez-vous aborder quelque chose en particulier aujourd’hui ?

Alors oui Yann merci pour cette question ouverte, je les apprécie grandement. En fait je voudrais que l’on referme ce 31 mars 2020 sur une note positive. Il faut savoir que Mickey, le Président des Etats-Unis, a enfin pris la mesure de la force de l’événement de la nécessité de l’endiguement du virus. Et ainsi, alors que le monde accueille la vague, alors que l’on a à peine les pieds dans l’eau et qu’elle est déjà glaciale, l’onde de choc de l’ouverture des yeux de Mickey se fait déjà agréablement ressentir. Tous les autres Présidents des Pays Unis veulent jouer à qui exhibera la plus grosse, et c’est donc une lutte sans merci qui sera menée. Cela va gicler dans tous les sens, et on finira forcément par viser le virus.

On espère quand même qu’on arrivera à y voir clair parmi tout ça. Madame la Ministre aujourd’hui nous allons terminer par deux questions bien précises :
Quel est le meilleur homme du monde maintenant ?
Quel est le pire homme du monde maintenant ?

Yann, c’est très simple. Pour le meilleur, je dirais sans hésiter le Professeur Rémi Salomon. Ne confondez pas les deux Salomon Yann. Il y a d’un côté, Professeur Jérôme Salomon, dont nous avons déjà parlé ensemble, qui est Jérôme, dit Grenouille. Et puis il y a de l’autre côté, Professeur Rémi Salomon. Aujourd’hui le Professeur Rémi Salomon a appris aux français la notion de « culs rares ». Certains français, notamment les chimistes, connaissaient déjà les terres rares, mais là il s’agit bien des culs rares. Ces culs rares servent à endormir la population quand elle n’en peut plus de se retenir. Ils sont les laxatifs de toute notre haine contre le coronavirus, ils sont essentiels. Et pour remercier Professeur Rémi Salomon d’avoir mis en garde la nation française contre la disparition des culs rares, nous avons créé le grade de Très Grand Professeur, le TGP, qui n’avait jamais, je dis bien jamais, été décerné de l’histoire de mon blog.

Enfin Yann, vous m’avez demandé de désigner le pire homme du monde maintenant. Eh bien nous allons rester dans le thème des culs, pour partir au Brésil. Vous n’êtes pas sans savoir Yann qu’au Brésil le string et les culs sont des symboles piliers de l’identité nationale. Et donc Jair Balsonaro est actuellement, d’après moi, Ministre française, le pire homme du monde. Je dis d’après moi, mais en fait ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les brésiliens eux-mêmes. Ainsi, ils ont ouvert le site internet le cagometro.com qui n’a pas besoin d’être traduit Yann, c’est le cagomètre. Ce cagomètre mesure en temps réel la quantité de cagades émise par le Président brésilien. Je vous l’avais promis Yann, à défaut de poisson, pour ce 31 mars, ce sont bien les culs qui dominent sur tous les plans.

Madame la Ministre Déléguée au Confinement et au Tri, nous vous remercions infiniment de votre passage sur ce plateau en ce triste 31 mars sans poisson, mais qui restera gravé dans toutes les mémoires. A demain ?

Share

Troisième prise de parole de la Ministre du Confinement et du Tri

Bon eh bien re-belote. Ce lundi 30 mars gros coup dur pas de Yann Barthès à la télé, pas de Quotidien sur TMC. Je suis dé-goû-tée.

Mais il convient de savoir retomber sur ses pattes, comme tout chat, et c’est ainsi que pour la troisième fois, je me soumets aux questions de Yann Barthès, moi, la Ministre Déléguée au Confinement et au Tri. Pour vos beaux yeux, lecteurs.

Madame la Ministre Déléguée au Confinement et au Tri, bonjour, vous commencez à être une habituée de ce plateau. 


Bonjour Yann, alors de quel plateau parle-t-on exactement ? De mon plateau-repas ? En effet je commence à être une habituée de mon plateau-repas. Nous sommes confrontés à une crise alimentaire majeure qui nous frappe de plein fouet avec ce virus. Les patients qui occupent les lits à l’hôpital ont des respirateurs dans la gueule, donc ils ne mangent plus, donc c’est à nous, aux Ministères, de nous dévouer pour enfiler dans nos gueules l’excédent des repas hospitaliers. Le problème est d’autant plus grand que même les médecins boudent les plateaux-repas sous prétexte d’une trop grande charge de travail…..Même après 10 ans d’études ils n’ont pas la clairvoyance des bonnes décisions. Moi j’ai fait l’ENA, et résultat j’avale sans broncher d’infâmes plateaux-repas.

Merci Madame la Ministre. A noter que je parlais de notre plateau télé, mais vos propos sont comme à l’accoutumée extrêmement pertinents, méritant d’être mis en avant. Avez-vous un sujet que vous souhaitez aborder en priorité ?

Eh bien oui Yann. Je vous remercie pour cette question ouverte. Des bruits courent comme quoi les humains transmettraient le virus à leurs animaux de compagnie. Résultats, par peur et par ignorance, les gens empoissonnent leurs animaux ou ceux des autres, ou bien les abandonnent, ce qui revient au même voire pire. Je voudrais faire remarquer aux français encore naïfs, que nous allons tous mourir. Seuls les animaux resteront sur Terre. On est en train de vivre un remake de la fin des dinosaures là. Bientôt les chiens, les chats, les lapins, les chevaux, s’organiseront et prendront le pouvoir ! Ce phénomène de mimétisme est bien connu en épigénétique. Si vous voulez donc une fin digne, gardez vos chats et tous vos animaux de compagnie, ils vous le rendrons bien, et surtout retomberont sur leurs pattes, eux.

Le message est clair donc. Il n’est pas question de se débarrasser de nos animaux de compagnie. De qui ou de quoi faut-il se débarrasser alors ?

Merci Yann pour cette transition parfaite. 
Doudou il déconne complètement en ce moment. Ah pardon, Doudou pour vous c’est Edouard Philippe ; mais pour nous dans les Ministères, c’est Doudou. Il faut savoir qu’il est adorable Doudou quand il fait tomber le masque. Il est encore plus doux qu’un agneau. Même pas besoin de le brosser dans le sens du poêle. Mais là il ne va pas bien. Il a lâché cette phrase « Je ne laisserai personne dire que… ». Vous imaginez Yann. Peu importe les mots après cette phrase. Quel homme, quel femme, quel animal, qui, est capable d’une telle ignominie ? Doudou n’a-t-il tant vécu que pour cette infamie ?

Maintenant sur le de « quoi » se débarrasser en ce moment ? Je ne laisserai plus jamais personne dire que le confinement est envisagé par périodes renouvelables de 15 jours. On marche sur la tête Yann. Même le chat ne retombe plus sur ses pattes. Vous imaginez vous, un marathonien, qui arrive sur le stade pour s’entraîner, et à qui on dirait :

« tu vas commencer par faire 15 tours de stade »
« tu vas continuer pour 15 tours, renouvelables »
« tu repars sur 15 tours parce que le chronomètre a planté »
« tu repars pour 15 tours parce que tes enfants viennent d’arriver pour te voir courir »
« tu repars pour 15 tours parce qu’après on boira des bières pour la récup »
« tu repars sur 15 tours parce que finalement l’entraîneur a décidé qu’on ferait un marathon de chauffe »
« tu finis sur 15 tours parce que comme ça t’auras 5 kms de plus sur les 40, c’est bon pour tes jambes »

Alors, ça vous parle Yann cet exemple ? Ça vous dirait de préparer des marathons dans ces conditions ? Vous pensez que votre mental pourrait s’organiser pour donner de la force au physique ? C’est pourquoi, en tant que Ministre Déléguée au Confinement et au Tri, et eu égard à la posture autocratique qui incombe à ma fonction, j’ai décidé de déposer une mention de censure à l’encontre de Doudou. Concrètement, ça équivaudrait à mettre Doudou en arrêt de travail pour cause de syndrome totalitariste.

En effet, il faut reconnaître que Monsieur le Premier Ministre a parlé plutôt comme un maître d’école. Peut-être faudrait-il envisager pour lui une reconversion…


Alors non non Yann permettez-moi je vous coupe, je n’entrerai pas dans ce type de polémiques. Le Premier Ministre est le Premier Ministre, nous lui devons respect et admiration, comme celle que l’on doit à Professeur Raoult par exemple. Raoult est quand même avant tout un « Professeur ». Il a le plus haut grade universitaire qui soit. Le Docteur est son inférieur.

Ah eh bien nous apprenons quelque chose là, assurément nous mourrons moins bêtes. Alors justement à propos du Professeur Raoult, que faites-vous au Ministère Délégué au Confinement et au Tri ?

Alors tout à fait Yann, absolument, nous travaillons d’arrache-pied sur Raoult. Mes équipes ont réfléchi en synergie avec le comité d’experts scientifiques. Le même comité que celui qui avait autorisé les municipales. C’est dire si ce conseil d’experts est ô combien fiable, puisque comme nous l’avons tous constaté, il n’y a eu aucune mort subite à déplorer dans les bureaux de vote de France il y a deux semaines.

Néanmoins, nous avons aussi été informés que Professeur Raoult avait évoqué un traitement contre le coronavirus, la mono-quille. Moi qui pensais qu’à Marseille ils ne jouaient qu’aux boules. Ce ne serait pas plus mal parfois. Mais on s’égare Yann. Concernant ce traitement donc, la mono-quille, il y a déjà eu plusieurs cas de décès imputés directement à la mono-quille, et d’autres cas sont à craindre puisque d’après une vidéo YouTube d’un Professeur MaBoule, un autre marseillais, la mono-quille serait très meurtrière en termes d’effets secondaires.

Ne pouvant toutefois empêcher les marseillais de toucher leurs boules et leurs quilles, mes équipes ont pris les devants, comme il est coutume dans notre Ministère. Ainsi, Nous avons noué ce week-end un partenariat d’exclusivité avec la FPFF, la Fédération des Pompes Funèbres de France. Déjà, près de 100 000 cercueils ont été commandés. Dès maintenant, depuis notre site internet www.mon_cerceuil_a_moi-gouv.fr , nous sommes en mesure de proposer aux français des cercueils en carton, en bois, ou en métal. Je suis sérieuse avec le carton Yann, ne riez pas. Tout le monde n’est pas riche comme nous. Pour le bois évidemment il y aura du choix : sapin, chêne, noyer… Et enfin pour le métal aussi il y aura du choix. Le cuivre sera probablement notre best-seller. En outre, comme il en faut pour tous les goûts, nous avons quelques stocks de cercueil en or jaune, or blanc, or rose, et platine. Dans tous les cas (même sur les cartons) il sera possible de sertir de diamants ou autres pierres précieuses, voire de gribouiller quelques palabres mais uniquement avec son propre stylo.

Enfin, sachez Yann que vous pouvez dormir tranquille, mes équipes sont déjà sur le terrain avec leurs pelles. Vous ne serez probablement enterré ni au Panthéon ni au Père Lachaise, mais je vous rassure d’ores et déjà : des trous de campagne sont et seront ouverts.

Bien Madame la Ministre. Je vous remercie encore pour cette interview menée dans les conditions inhabituelles liées à ce contexte de pandémie de COVID19. Encore une fois nous constatons que vos équipes du Confinement et du Tri font preuve de visionnarisme et constituent de véritables moteurs pour la gestion de cette crise. Félicitations à vous tous ! A bientôt peut-être, on verra, on ne sait pas !

Share

Quotidien continue, la Ministre du Confinement et du Tri est avec nous

Bon eh bien merci, merci l’équipe, le public, merci à vous tous pour votre confiance.

Je ne pensais pas vous revoir de si tôt mais quand Quotidien m’a appelée en renfort parce que, à nouveau ce vendredi 27 mars, il n’y aurait pas de diffusion à la télévision, alors que Jean-Luc Mélanchon nous avait pourtant promis que « Quotidien, c’est à la télévision, tous les soirs », j’ai accepté sans hésiter.

Décidément le pouvoir de ce covid, ça me rend furieuse.

Chère Manon Leroux, Madame la Ministre Déléguée au Confinement et au Tri, nous avons à nouveau le plaisir de vous recevoir seule sur ce plateau. C’est notre deuxième vendredi de confinement, votre deuxième vendredi ici. Pourquoi se donner une telle visibilité médiatique ?

Eh bien bonsoir Yann. En effet, la semaine a été très dense. C’est pourquoi, en tant que Ministre Déléguée au Confinement et au Tri, qui plus est nommée tout récemment, il est de mon devoir d’informer les français.

Vous dites que la semaine a été dense, pouvez-vous nous décrire cette semaine ?

Eh bien il faut dire que, main dans la main avec les Agences Régionales de Santé, nous avons très bien travaillé. Grâce aux opérateurs de téléphonie mobile nous avons récupéré maintenant tous les CVs de nos français, pour organiser la classification au mérite dont je vous parlais la semaine dernière. Notre équipe progresse, avec des algorithmes solides.
Comme je ne suis pas venue pour rien sur ce plateau, j’en profite pour vous dire que les 1 million de franciliens qui, à l’instar de Willy Papa, ont fui la capitale, sont dans notre viseur. Via les opérateurs de téléphonie mobile, le gouvernement leur a envoyé à chacun un sms pour leur ordonner d’ouvrir leurs résidences parisiennes aux sans-abris, aux personnes souffrant de maltraitance, et peut-être, à court ou moyen terme, aux Hôpitaux de Paris. Je suppose que vous avez entendu Yann l’appel à l’aide du Directeur des Hôpitaux….

Oui justement Madame la Ministre, on va en reparler, mais j’aimerais d’abord vous poser très clairement la question : la classification au mérite de la population française est-elle OUI ou NON finalisée ?

Alors OUI. Cependant nous avons décidé d’accorder des points supplémentaires aux bons citoyens, et d’en retirer aux irresponsables. Un peu comme le système de la retraite par points. C’est très simple à comprendre, je prends un exemple très simple. Nous sommes 60 000 000 en France, si on retire les étrangers. Je ne devrais pas vous le dire mais Willy Papa a été classé 120 836 ème. C’est une très belle performance. Nous pouvons l’applaudir Yann, les gens ont raison d’applaudir. Ah il est déjà 20h. Alors en revanche, comme Willy Papa s’est enfui en Bretagne alors que c’était non indispensable, il a perdu un rang. S’il n’était pas parti, il aurait été classé 120 835 ème. Quand on sait qu’il y a au bas mot 8000 respirateurs en France, il n’y a pas de petit profit. Mon équipe l’a donc informé qu’il pouvait remonter d’un rang en donnant les clés de son appartement parisien. En outre, il pourra remonter d’un rang s’il ramasse un kilo de fraises garriguettes et qu’il les dépose sur le palier d’un médecin généraliste. Et ainsi de suite.

Ah donc tout n’est pas perdu pour ceux qui seraient mal placés dans la classification nationale ?

Voilà Yann, vous avez tout compris ! Le mérite est établi mais est réévalué au fil de l’eau à la baisse ou à la hausse. C’est donc un très mauvais moment pour s’asseoir sur ses lauriers (ou sur son canap, tu veux connaître ton classement Etienne ?)

Avez-vous écouté l’allocution présidentielle de mercredi soir ?

Alors malheureusement non. On ne peut pas être au fourneau et au moulin. De toute façon le Président, qui au passage je le signale fait très bien son travail, a téléphoné à chacun de ses Ministres dans la journée. Il nous disait qu’il avait été extrêmement étonné de l’appel à l’aide du Directeur des Hôpitaux de Paris.

Ah bon, mais pourquoi cela ?

Eh bien réfléchissez Yann, le coronavirus a fait tellement de ravages dans notre pays que même le Directeur Général des Hôpitaux de Paris appelle à l’aide pour avoir sa place en réanimation. C’est quand même le comble non ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité. C’est le buraliste qui s’exprime à la radio pour obtenir une cigarette, c’est le boulanger qui supplie à la radio qu’on lui donne à manger un quignon de pain. On sait bien que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés, mais là quand même, cet appel à l’aide du Directeur était fort.

Qu’avez-vous fait alors au gouvernement quand vous avez entendu l’appel à l’aide de Martin Hirsch ?

Je vais parler uniquement de ce qui concerne mon équipe déléguée au Confinement et au Tri. Sous mon impulsion, mon équipe a tout de suite octroyé à Martin Hirsch un point de plus dans la classification au mérite. Se lever de bonne heure pour prendre la parole à la radio devant tout le monde, c’était extrêmement courageux. D’autant plus en cette période où certains français ne prennent même plus la peine de mettre un réveil.

Ah alors nous constatons à nouveau que votre équipe est très réactive sur le système de points de la classification au mérite. Et sur le contenu de l’appel à l’aide de Martin Hirsch ?

Eh bien merci Yann parce que c’est justement là où le bât blesse. Il faut reconnaître qu’à l’heure des vidéos YouTube, un passage en radio n’a plus aucune valeur. Les français sont bien lucides là-dessus. Au jour d’aujourd’hui, pour avoir une voix qui porte, il faut non seulement porter des lunettes, mais surtout avoir les cheveux longs et sales.
En effet, pourquoi croyez-vous que les gens qui ont les cheveux longs et sales ont les cheveux longs et sales ? C’est très simple ! Les longs cheveux dissimulent une échine courbée, accablée par les efforts au travail. La saleté des cheveux est synonyme de dévouement, d’engagement sans limite, d’impossibilité de dégager 6 minutes pour se faire un shampoing, en bref, de véritable don de soi.

Attendez Madame la Ministre, est-ce que c’est du Professeur Raoult dont vous parlez là ?

Alors ça c’est votre hypothèse Yann. Nous avons évidemment suivi de près les rebondissements liés à l’affaire Raoult cette semaine. Raoult est tout sauf une éminence grise. Il est blanc comme neige. Il s’exprime en toute transparence. Cette audace nous plaît beaucoup au gouvernement. D’autant qu’il s’est à lui-même prescrit de la chloroquine pour constituer un stock pour monter son essai clinique ; il est allé à la pharmacie tout seul, il a été forcé de mettre une perruque et des lunettes noires. Il est à Marseille certes mais des lunettes de soleil en hiver ce n’est pas monnaie courante. Il est vraiment de mise de saluer la vaillance et la détermination de Professeur Raoult.

Donc vous êtes d’accord avec le Professeur Raoult ?

Mais vous savez Yann il ne s’agit pas d’être d’accord ou pas d’accord. Je ne vous donne pas mon accord sur votre coupe de cheveux ou sur votre costume par exemple. Encore moins sur vos jeans ou vos baskets blanches que vous pensez qu’on ne voit pas sous la table.
A propos du Professeur Raoult donc, j’ai réuni ce jour vendredi 27 mars le comité d’experts scientifiques. Et, en regard de ce conseil scientifique, je dis bien en regard de ce conseil scientifique, nous avons décidé que regarder une vidéo YouTube de Professeur Raoult est un principe fondamental de notre démocratie qui peut, et même qui doit, se maintenir. En revanche, et ce toujours en regard du conseil scientifique, nous avons mis en garde tous les français qui verraient en Raoult un Raël. Encore plus dans le contexte débilité actuel, il faut redoubler de vigilance sur l’émergence d’infections opportunistes, et malheureusement, les sectes en font partie.

Madame la Ministre, nous allons bientôt devoir rendre l’antenne, du fait d’un format plus court des programmes dans ce contexte de covid19, avez-vous quelque chose à ajouter, il est encore temps ?

Oui Yann je veux vous dire que je vous serai pour toujours éternellement fidèle. Vous êtes mon Dieu tout puissant. Néanmoins, à l’instar de la fatigue chez les soignants, on a senti cette semaine la fatigue de vos équipes. Vous ne risquez pas l’erreur médicale, mais à l’heure actuelle, même l’erreur télévisuelle a des conséquences médicales immédiates. Préservez-vous Yann, je vous l’avais déjà dit la dernière fois. Pour vous encourager, je vais vous faire une dernière révélation. Vous êtes dans la classification nationale au mérite en position de numéro 2, juste après moi. Les français ont besoin de vous. Les français ont besoin de nous.

Très bien Madame la Ministre. On a été vraiment ravi de vous accueillir de nouveau sur ce plateau. Je rappelle que vous avez été récemment nommée Ministre Déléguée au Confinement et au Tri dans ce contexte de pandémie de COVID19. A bientôt ?!

Share

javel, dichlore, chloroquine : ne jouons pas aux apprentis sorciers !

Article pictogramme ATTENTION DANGER. Article NON HUMORISTIQUE.

Je vois plein de gens se mettre à faire leur « ptites recettes » pour désinfecter les surfaces du covid, parfois même pour nettoyer leurs courses alimentaires. Ces « ptites recettes » tournent sur facebook, sur whatsapp. Elles sont composées de Javel souvent, de vinaigre blanc parfois.

Et je me dis qu’on n’est vraiment pas loin d’une CATASTROPHE sanitaire de santé publique.
Ce serait en effet une TRES TRES TRES mauvaise idée de vouloir mélanger la Javel dans du vinaigre blanc. Mais heureusement votre vie serait encore sauvée, pourquoi ?

Vinaigre = acide acétique MAIS très dilué dans de l’eau

Or 
Javel + acide = dégagement gazeux de DICHLORE, toxicité pulmonaire immédiate et irréversible, puis MORT. On ne pourra même pas essayer de vous mettre un respirateur dans la bouche comme pour le covid (et puis de toute façon même pour le covid on n’aura plus assez de respirateurs)

Avec quel acide dans la Javel pourriez-vous donc vous mettre en danger de MORT ? avec du détartrant. Tout simplement le détartrant que vous avez chez vous.

Donc retenez et partagez JAVEL + DÉTARTRANT = JAMAIS

Comme on était sur le diCHLORe, je fais une transition très brève vers la CHLORoquine dont on parle beaucoup en ce moment. A la télé on entend « les chercheurs et les médecins reprochent au Grand Professeur Raoult davantage la forme (=ses cheveux longs et sales et ses videos youtube) que le fond ».

C’EST FAUX et C’EST DANGEREUX de dire ça, encore plus à la télé. Les chercheurs sont les premiers à avoir les cheveux longs et sales, et ce qui est reproché à Pr Raoult, c’est bien de dire N’IMPORTE QUOI pour avoir des followers sur YouTube. En mettant en danger des vies. Vos vies. Lisez par exemple ici des vrais spécialistes dont l’OMS s’exprimer. L’OMS=Organisation Mondiale de la Santé = l’instance supérieure qui est en train d’essayer de sauver le monde entier du cauchemar sanitaire, sans être guidée par des intérêts purement économiques.

Justement je termine sur quelques « ptites considérations » économiques.
– chloroquine : 5 euros la boîte de 100 comprimés
– d’autres médicaments qui donnent de l’espoir dans le covid = des biothérapies (leur nom se termine souvent en « mab ») = autour de 500 euros l’unité
.

A votre avis, si vous étiez un Président de n’importe quel pays du monde, ça vous arrangerait mieux d’écouter Raoult et sa chloroquinine à 2 balles ou tous les autres médecins avec leurs molécules en or ?

Si demain Pr Raoult fait une vidéo pour vous dire de mélanger de la Javel et du détartrant, promettez-moi que vous le fustigerez et rétablirez, disséminerez partout autour de vous LA VERITE SCIENTIFIQUE afin de vous aussi, sauver des vies.

Ne jouons pas aux apprentis sorciers !

PS : on ne sait pas encore exactement la vérité, mais on conseille de laisser ses courses alimentaires de produits secs environ 8h avant de les ranger pour que ça « décontamine automatiquement » .
Pour le frais, pourquoi pas réserver des étages du frigo à la « décontamination automatique » , que vous ne toucherez pas pendant 24 à 48h par exemple.
Dans tous les cas, lavez-vous très souvent les mains (et le visage tant qu’à faire) avec de l’eau et du savon. L’eau et le savon, c’est la recommandation de l’OMS.
Et pour les surfaces, les désinfectants du commerce ou l’utilisation normale de la Javel conviendront. Lisez les étiquettes.

Liens utiles :
Si vous voulez faire des « ptites manips » en toute sécurité : la chaîne YouTube de l’excellente Tania Louis vous promet de vivre des grandes sensations sans danger !

Et enfin, au cas où vous lisez mon article trop tard, et que vous avez mélangé de la Javel et du détartrant (ne saturez pas ce numéro pour de la Javel simple) ou fait une autre erreur d’apprenti sorcier : le centre anti-poison. Les numéros de téléphone dépendent de votre lieu de résidence.

Share